Maine-et-Loire : des cyclistes touchés par des plombs

Le 23 octobre 2022, un groupe de sept cyclistes a été touché par des plombs tirés par des chasseurs à Gennes-Val-de-Loire, dans le Maine-et-Loire. C'est au cours d'une sortie en VTT que l'incident a eu lieu, comme le rapporte le site d'informations Yahoo News!.

La compagne d'un des cyclistes a confié au journal Ouest France :

Ils roulaient tranquillement sur la route lorsqu’ils ont vu la perdrix s’envoler et le canon du fusil pointé en leur direction. Un des amis de mon mari a même eu le réflexe de baisser sa tête. Mais trop tard, le chasseur venait de tirer un coup. Ma fille et l’ami de mon mari ont reçu un plomb dans le casque, mon mari a été touché au niveau du ventre. Le pire a été évité de peu.

Choqués par l'incident, les cyclistes sont descendus pour aller demander des explications au tireur, mais ce dernier ne semblait pas plus perturbé que cela. La scène a même été filmée par l'un des cyclistes.

Ils sont allés à sa rencontre mais le chasseur avait l’air de minimiser les faits. Il était âgé et on se demande même s’il avait la bonne réflexion et les bons réflexes pour chasser.
Publicité

Ce nouvel incident vient s'ajouter à la liste déjà bien longue depuis le début de l'ouverture de la chasse, au mois de septembre 2022. Fort heureusement, les cyclistes s'en tirent avec plus de peur que de mal, mais d'autres n'ont pas eu la même chance, puisqu'une femme a perdu la vie après avoir été touchée par une balle lors d'une battue au sanglier.

Les questions de sécurité sont de plus en plus pressantes, et un récent sondage a même mis en lumière des chiffres accablants, puisque près de 80 % des Français confient avoir peur de sortir lorsque des chasseurs sont présents dans la zone. De nombreuses associations demandent à ce que la chasse soit interdite certains jours, notamment mais le dimanche, mais les autorités s'y opposent. En revanche, le gouvernement a proposé un délit d'alcoolémie ainsi qu'un meilleur encadrement des battues.

La compagne du cycliste touché conclut :

Tous les dimanches, mon mari et ma fille entendent des coups de fusils lors de leur sortie. Ce n’est plus possible de rouler la peur au ventre. Il faut attendre combien de vies brisées pour que l’on prenne conscience que la chasse est dangereuse ?

(Image d'illustration : PASCAL POCHARD-CASABIANCA / ARCHIVES AFP)

✍ Article publié le
1/11/2022
par
Andrea A.