Protection

Saisie de chiots maltraités par la gendarmerie

Publié le
21/9/2023

La brigade de gendarmerie de Wolfisheim, dans le Bas-Rhin, a récemment mené une intervention poignante dans un élevage de chiens de race dogue argentin. Cette action a eu lieu le vendredi 8 septembre, suite à une plainte alarmante signalant des conditions de vie déplorables pour ces animaux vulnérables.

Au cours de cette opération, quatorze dogues argentins, dont huit chiots tout jeunes, ont été secourus par la gendarmerie. L'intervention faisait suite à une plainte dénonçant des actes de maltraitance commis au sein de cet élevage.

Les huit chiots ont été saisis par la gendarmerie en attendant l'issue de l'enquête.

La brigade de gendarmerie du Bas-Rhin a rendu compte de cette intervention sur les médias sociaux, soulignant la gravité des abus constatés dans un élevage spécialisé dans la vente en ligne de chiens de race dogue argentin.

Ces chiens secourus ont été confiés à la Société Protectrice des Animaux (SPA) de Strasbourg et de Saverne, où ils seront pris en charge jusqu'à ce qu'une décision de justice soit prononcée. Pendant cette période d'attente, les chiens ont la possibilité d'être accueillis temporairement dans des familles d'accueil.

L'aspect le plus déchirant de cette opération est la situation des huit chiots, qui ont été saisis par la gendarmerie. En attendant les résultats de l'enquête en cours, ces jeunes chiens peuvent être placés dans des familles d'accueil pour leur fournir un environnement plus sûr et plus attentionné.

Publicité

Selon les informations fournies par le journal local des Dernières Nouvelles d'Alsace, l'origine de cette opération remonte à une plainte enregistrée en mai dernier. Une femme avait acquis un chiot de race dogue argentin auprès de cet éleveur. Malheureusement, le chiot s'est avéré être sourd et issu d'une consanguinité inquiétante. La plaignante a alors dénoncé une possible tentative d'escroquerie de la part de l'éleveuse et a également décrit des conditions d'élevage déplorables pour les chiens.

Cette affaire met en lumière la nécessité impérieuse de lutter contre la maltraitance animale et de s'assurer que les animaux élevés dans ces établissements soient traités avec dignité et respect. Elle souligne également l'importance du signalement des cas de maltraitance animale et de la réaction rapide des autorités pour protéger les animaux vulnérables.