Actus

Plusieurs chiens empoisonnés lors du championnat de canicross

Publié le
13/3/2023

Ce qui devait être une fête s'est transformé en véritable drame. Dimanche 12 mars 2023, trois chiens ont perdu la vie dans des circonstances tragiques lors du championnat de France de canicross, qui se tenait à Vauvert, dans le Gard. Selon les informations du site BFMTV, les animaux sont morts après avoir avalé des boulettes empoisonnées, déposées sciemment le long du parcours. Un quatrième chien, lui aussi intoxiqué, a pu être pris en charge par les services vétérinaires.

Cécile Gensac, procureure de la République de Nîmes, a annoncé, auprès de l'AFP, qu'une enquête avait été aussitôt ouverte pour acte de cruauté envers des animaux. Pour l'heure, une reconstitution des preuves était en cours pour tenter de faire toute la lumière sur ce drame.

Les trois chiens décédés, Palma, Oslo et Opale, sont morts sur place avant de pouvoir être soignés par les vétérinaires. Ils sont tombés malades à peine un quart d'heure après avoir avalé une boulette empoisonnée. Le quatrième chien s'est contenté de lécher l'aliment, mais a quand même été transporté dans un état grave dans une clinique vétérinaire. Après inspection, les boulettes contenaient des granulés noirs, qui sont actuellement en cours d'analyse.

La compétition de canicross se tenait sur deux jours. Aucun incident n'est à déplorer pour la journée du samedi, ce qui laisse à penser que les boulettes ont été placées sur le parcours dans la nuit du samedi au dimanche. L'intention criminelle ne fait aucune doute. La compétition, qui réunissait 580 personnes et 1 500 chiens, étant ouverte au public, aucune mesure de sécurité particulière n'avait été prise le long du tracé.

Christelle, la propriétaire d'Oslo, a également confié son désarroi dans les colonnes du journal Midi Libre.

Je voulais prendre une photo parce qu'il y avait le lever de soleil. Et là, il s'est écroulé. Il s'est mis à baver, à trembler. Il y avait un chien qui était dans les bras de son maître, on est partis très vite vers la clinique.

La Fédération des Sports et Loirsis Canins a dénoncé un « geste abject ». La seconde journée de compétition a été annulée. La Fédération a annoncé son intention de porter plainte. Le ou les coupables risquent jusqu'à cinq ans de prison et 75 000 euros d'amende.

Publicité