Anti Chasse

Une journée aux côtés des militants d'd'Ava

Publié le
4/4/2023

Le collectif "Abolissons la vénerie aujourd'hui" (AVA), militant pour l'interdiction de la chasse à courre, a invité un journaliste de 20 Minutes à les accompagner pour leur dernière action de la saison. Cette pratique ancestrale est de plus en plus contestée, notamment par les opposants à la chasse à courre. La pétition de la Fondation 30 millions d’Amis pour l’interdiction de cette chasse approche les 300 000 signatures. Les militants d'AVA, engagés bénévolement pour dénoncer cette pratique, ont choisi de poursuivre leur combat jusqu'à son interdiction. Leur seule présence est une source de dérangement pour les chasseurs à courre.

Le journaliste a suivi une équipe d'AVA en forêt de Retz, où la dernière chasse à courre de la saison devait se dérouler. Les militants se sont organisés en deux équipes : deux en voitures et deux à pieds. Ils ont utilisé des GoPro, des téléphones et des radios pour mieux se coordonner et ont été accompagnés par le journaliste tout au long de leur action.

La chasse à courre consiste à poursuivre un cerf ou un sanglier à cheval et à l'aide de chiens jusqu'à l'épuisement, avant de le tuer. Cette pratique est considérée comme cruelle et barbare par les militants d'AVA. La chasse à courre est pourtant toujours pratiquée par des milliers de personnes en France, et même si elle est de plus en plus contestée, elle compte encore de nombreux sympathisants.

Publicité

Le journaliste a assisté à l'organisation de la chasse à courre et a suivi les chasseurs, les chevaux et les chiens à travers la forêt de Retz. Les militants d'AVA ont pour mission de suivre les chasseurs sans les perturber, mais leur simple présence suffit à agacer les chasseurs à courre qui n'apprécient pas d'être filmés. Les militants d'AVA ne cherchent pas à perturber la chasse, mais ils veulent sensibiliser l'opinion publique sur la cruauté de cette pratique.

Le journaliste a également pu recueillir les témoignages de certains militants d'AVA. Raphaël explique qu'il n'est pas anti-chasse, mais qu'il est contre les excès commis par certains chasseurs. David, quant à lui, admet qu'il a mangé du gibier pendant son enfance, mais qu'il est contre la violence envers les animaux. Mika, qui est policier dans la vie civile, s'est engagé contre la chasse à courre après avoir été témoin d'un événement choquant.

La chasse à courre divise les Français. D'un côté, il y a les partisans de cette pratique qui la considèrent comme une tradition ancestrale. De l'autre, il y a les militants d'AVA qui sont opposés à la chasse à courre et qui se battent pour son interdiction. Les militants d'AVA sont conscients que leur combat est difficile, mais ils continuent de se battre pour sensibiliser l'opinion publique et faire entendre leur voix.