Actus

Maltraitance animale présumée dans un élevage de vaches dans la Manche

Publié le
20/3/2023

L'association L214 a récemment mis en ligne une vidéo montrant des bovins dans un état préoccupant dans une ferme de la Manche. Les images montrent des vaches laitières dans une stabulation sombre, certaines ayant du mal à se tenir debout et d'autres pataugeant dans leurs excréments. Selon L214, ces animaux sont « à l’agonie et laissés sans soin, des veaux attachés à des barrières ou à des piquets, (...) vivant dans leurs excréments et dans un environnement insalubre ». Suite à la publication de cette vidéo, l'association a déposé une plainte, confirmée par le parquet de Coutances. Une enquête a été ouverte et confiée à la gendarmerie.

L214 a été contactée par un lanceur d'alerte ayant rapporté plusieurs cas d'animaux souffrant de fractures et qui sont décédés après avoir enduré de vives douleurs à cause du manque de soins. L'élevage laitier en question se trouve près d'Avranches. Face aux images choquantes, Pascal Ferey, président de la chambre d'agriculture de la Manche, a déclaré :

Je n'ai pas d'information.

L'éleveur concerné, quant à lui, a exprimé sa surprise hors micro et hors caméra. Il affirme avoir été abasourdi lorsque les inspecteurs de la Direction des services de protection des populations lui ont appris l'existence de la vidéo. Il explique :

Un jour, j'ai eu trois bêtes mortes. J'ai appelé l'équarisseur qui est venu le lendemain. Le film a dû être fait ce jour-là.

Le maire de la commune n'a pas non plus de problème particulier avec cette ferme et n'a jamais reçu de plainte.

Publicité

Suite à ces accusations de maltraitance animale, la préfecture de la Manche a diligenté une inspection des agents de la DDPP pour évaluer la situation dans l'élevage incriminé. L'inspection menée le 15 mars n'a pas relevé les faits décrits dans les images et vidéos publiées par L214. La préfecture de la Manche précise que « le retrait des animaux n’est pas envisagé ».

Léo Le Ster, porte-parole de L214, justifie la publication de la vidéo :

L'idée, ce n'est pas de montrer du doigt un éleveur et de l'opposer aux autres. L'idée, c'est de voir quelle est notre responsabilité collective et quelle est la responsabilité des services vétérinaires qui sont incapables de voir ce qui se passe dans les élevages. D'où l'importance des lanceurs d'alerte.

En utilisant des vidéos et des témoignages de lanceurs d'alerte, L214 cherche à provoquer une prise de conscience sur la responsabilité collective et celle des services vétérinaires face aux conditions de vie des animaux d'élevage.

L214 est une association française de défense des animaux qui milite pour l'amélioration des conditions d'élevage, de transport et d'abattage des animaux de ferme. Elle a été fondée en 2008 et tire son nom de l'article L214-1 du Code rural français, qui reconnaît les animaux comme des êtres sensibles. L'association utilise principalement des enquêtes et des vidéos pour dénoncer les mauvais traitements infligés aux animaux dans les élevages, les abattoirs et les transports. Ses actions ont conduit à plusieurs procès et à des changements législatifs, contribuant ainsi à une meilleure prise en compte du bien-être animal.