L’homme qui a dépecé son chat restera en prison

En novembre 2022, un jeune homme s’était filmé en train de dépecer son jeune chat, à Freyming-Merlebach (Moselle). Il avait ensuite publié les atroces images de son méfait sur Internet. La vidéo, signalée à de multiples reprises, avait rapidement mené à son arrestation.

D’après le constat du vétérinaire, l’animal a été tué d’un violent coup sur la tête. Le jeune homme avait ensuite découpé sa tête, sa queue et ses pattes, avant de le dépecer.

Le tortionnaire avait reconnu les faits, mais n’avait fait preuve d’aucun regret ni empathie. Sur la vidéo, on pouvait déjà l’entendre déclarer : 

La vie de ma mère, gros, c’est un vrai chat. Oh, je crois qu’il est un peu mort là, non ?
Un jeune homme s'est filmé en train de dépecer un chat. (Illustration : Pixabay)
Publicité

Jugé une première fois, il avait écopé de 10 mois de prison, dont 4 mois ferme, mais avait fait appel. Finalement, la peine a été alourdie en appel, puisqu’il a été condamné à deux ans de prison, dont 8 mois ferme. Il a également interdiction définitive de détenir un animal. Le jeune homme reste en prison à Sarreguemines, où il est détenu depuis son arrestation.

Me Caroline Lanty, avocate de la Fondation 30 Millions d’Amis, a déclaré après le premier procès :

L’individu n’a éprouvé aucun regret à l’audience et n’a pas fait preuve de la moindre empathie ! La satisfaction, c’est qu’il fera de la prison ferme et que le caractère horrible des faits a été reconnu. Toutefois, la sanction reste très éloignée des peines maximales prévues dans de tels cas, à savoir 5 ans de prison et 75 000 € d’amende.
✍ Article publié le
25/1/2023
par
Andrea A.