Anti Chasse

Ces deux chiens ont été abattus par des chasseurs

Publié le
19/4/2023

Deux chiens ont été abattus la semaine dernière dans une forêt de la Sarthe, en France. Le jeune couple propriétaire des deux Bergers, âgés de deux et cinq ans, a déposé plainte à la gendarmerie de la Suze-sur-Sarthe et une enquête a été ouverte. Les propriétaires ont croisé des chasseurs qui se promenaient avec leur fusil cassé à la main et ces derniers ont avoué avoir tiré sur les deux chiens. La fédération des chasseurs de la Sarthe a également déposé plainte suite à ces actes de cruauté. Les auteurs, qui seraient porteurs d'un permis de chasser, risquent de perdre leur permis et leur arme si les faits sont avérés.

Le couple propriétaire des deux chiens est toujours sous le choc. Ils ont perdu deux de leurs compagnons alors qu’ils se promenaient à quelques centaines de mètres de leur maison. Alertés par les détonations, les propriétaires se sont aussitôt rendus sur place et ont trouvé leurs chiens abattus par arme à feu. Le jeune homme témoigne dans les colonnes de Ouest-France : « Au départ, ils disaient qu’ils chassaient les renards, et ils ont fini pour nous lâcher : on les a eus les deux fumiers ».

La fédération des chasseurs de la Sarthe condamne fermement ces actes de cruauté et espère que des sanctions seront prises à l'encontre des auteurs, si les faits sont avérés. Elle a également rappelé que la chasse est une activité réglementée qui nécessite des connaissances et une éthique particulière pour éviter les accidents et les incidents.

Deux chiens ont été abattus la semaine dernière dans une forêt de la Sarthe.

Malheureusement, les accidents de chasse sont fréquents en France. En 2021, 98 accidents ont été recensés, dont 21 mortels, selon les chiffres de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Les causes sont multiples : mauvaise manipulation des armes, méconnaissance de la réglementation, manque de prudence, etc. La plupart de ces accidents pourraient être évités si les chasseurs suivaient scrupuleusement les règles de sécurité et si les autorités compétentes faisaient respecter la réglementation en vigueur.

Publicité