Leptospirose du chien ou « maladie du rat »

La leptospirose du chien est une maladie très grave, qui peut également se transmettre à l'homme.

Qu'est-ce que la leptospirose du chien ?

La leptospirose du chien est une maladie dangereuse transmise par des bactéries appelées leptospires, que l'on retrouve plus particulièrement dans les milieux humides. Les leptospires se développent sur les rats ou les rongeurs qui peuplent ces milieux. Ni ces rats ou rongeurs ne sont affectés par la maladie, mais ils libèrent les bactéries dans leurs urines et contaminent ainsi des points d'eau.

En buvant et en se baignant dans ces points d'eau, ou en étant en contact direct avec les rongeurs, les chiens deviennent à leur tour porteurs de la bactérie. Les animaux les plus exposés sont bien évidemment les chiens de chasse et les chiens évoluant en milieu rural.

Attention, la leptospirose est une maladie zoonose, qui se transmet donc du chien à l'homme.

Quels sont les symptômes de la leptospirose ?

La période d'incubation dure de 4 à 12 jours. La maladie peut se présenter ensuite sous différentes formes. Dans le cas de la forme suraiguë, le décès peut survenir dans les deux jours.

  • Une insuffisance rénale aiguë : c'est le cas chez 80 à 90 % des animaux contaminés. C'est la forme la plus dangereuse qui se manifeste par une absence ou presque d'urine. Le chien est en hypothermie, et finit par tomber dans le coma, avant de décéder environ 48 heures plus tard.
  • Une néphrite : il s'agit aussi d'une insuffisance rénale aiguë. Le chien boit d'abord énormément, avant de se déshydrater peu à peu. La mort survient dans les 15 jours.
  • Une ictéro-hémorragie : l'insuffisance rénale aiguë s'accompagne d'une jaunisse (ictère), avec un trouble de la coagulation sanguine. La mort survient en 3 à 6 jours.
  • Une gastro-entérite hémorragique : le chien vomit du sang et produit des selles noires.

Des symptômes plus généraux sont aussi à noter : fièvres, abattements, vomissements, diarrhées. La maladie peut dériver vers une hépatite ou une insuffisance rénale chronique.

Source : Pets4Home

Quel traitement contre la leptospirose du chien ?

Si vous soupçonnez la présence d'une leptospirose chez votre animal, emmenez-le immédiatement chez le vétérinaire qui pratiquera des examens sanguins pour bien poser le diagnostic. Il prescrira ensuite des antibiotiques afin d'éliminer la bactérie de l'organisme.

Pour l'insuffisance rénale, le praticien procédera à une perfusion, afin de faire baisser les niveaux d'urée et de créatine. Si ceux-ci ne redescendent pas au bout de quelques jours, l'animal est malheureusement dans la plupart des cas condamné, sauf si l'on procède à une dialyse, mais ce dispositif n'est disponible que dans de très rares écoles et cliniques vétérinaires en France.

La leptospirose peut laisser de graves séquelles sur l'animal, même si celui-ci est sauvé. La mort peut alors survenir dans les quelques mois.

Le meilleur moyen de se prémunir contre la leptospirose est de faire vacciner votre chien. Une première injection se fait la première année, en deux fois. Le rappel est ensuite annuel, ou semestriel pour les chiens les plus exposés, comme les chiens de chasse. Le fort taux de mortalité chez les animaux atteints par la maladie est suffisant à justifier la nécessité de ce vaccin.