Leucose chat ou leucose féline : symptômes et traitement

La leucose féline figure parmi les maladies infectieuses mortelles du chat, au même titre que le FIV (sida du chat), la PIF (péritonite infectieuse féline), le typhus ou encore le coryza. S'il existe un vaccin, cette maladie ne dispose à ce jour pas de traitement à proprement parlé.

Cette forme de leucémie est souvent confondue avec le FIV en raison des similitudes dans les symptômes observés.

Cette maladie est non transmissible aux humains et touche généralement les chats âgés. Si vous pensez que votre chat en est atteint, il est urgent de consulter un vétérinaire qui mettra en place un programme afin de contrôler les symptômes.

La leucose féline : qu'est-ce que c'est ?

La leucose du chat est donc une maladie infectieuse mortelle (dans 80% des cas). Elle réduit de 2 à 3 ans l'espérance de vie d'un chat atteint et se transmet de multiples manières :

  • par les fluides corporels : le sang, la salive, les urines, les selles, le placenta, le lait, les rapports sexuels
  • par léchage
  • par contact entre deux chats
  • par morsure
  • lors d'une mise bas
  • au cours de l'allaitement
  • si les chats partagent leur gamelle et/ou leur litière

Ces facteurs de transmission sont soumis à d'autres caractéristiques, à savoir :

  • si votre chat sort à l'extérieur, il risque d'y être plus exposé
  • la période d'incubation de la leucose féline peut varier d'un individu à l'autre. Il arrive que des sujets atteints présentent des symptômes des années après l'incubation.
  • certains chats peuvent être porteurs de la maladie sans qu'elle ne se déclare. Ils peuvent toutefois la transmettre.

La leucose féline : les symptômes ?

La leucose du chat se caractérise par différents symptômes :

  • l'anémie : autrement dit une diminution des globules rouges dans le sang ;
  • la leucopénie : une diminution des globules blancs ;
  • des troubles digestifs ;
  • une insuffisance rénale
  • des tumeurs
  • et un déficit de l'immunité

Si vous observez l'un ou plusieurs de ces symptômes chez votre chat, conduisez-le chez un vétérinaire rapidement.

leucose chat

Source : Fozzy Vet

Diagnostiquer la leucose chez le chat

Si vous conduisez votre chat chez un vétérinaire en vue de le tester pour la leucose féline, celui-ci effectuera deux tests permettant de savoir s'il en est atteint :

-Le test ELISA (Enzyme-Linked ImmunoSorbent Assay) : il s'agit d'un dépistage rapide qui permet de retrouver l'antigène du virus dans le sang (en cas d'infection).

-Le test IFA (ImmunoFluorescent Antibody) : celui-ci est effectué seulement si le premier est positif. Il permet de détecter l'antigène dans les globules blancs et les plaquettes sanguines. Si ce test est positif, cela signifie que les cellules de la moelle osseuse de votre chat produisent activement le virus.

Si le test ELISA est positif, mais que le test IFA est négatif, cela peut signifier plusieurs choses :

  • il s'agit en réalité d'un infection passagère ;
  • il s'agit d'une infection débutante (dans ce cas-là, la moelle osseuse n'est pas touchée) ;
  • c'est un faux positif ;
  • le chat est porteur de la maladie, mais immunisé.

Il est généralement recommandé d'effectuer ces tests tous les deux ou trois mois.

Comment traiter la leucose féline ?

Comme précisé plus haut, il n'existe pas de traitement à proprement parlé pour la leucose du chat. Toutefois, il est possible de mettre en place des soins afin de diminuer les symptômes et soulager l'animal atteint. On appelle cela l'accompagnement.

On peut alors contrôler les infections et les troubles provoqués par l'anémie. Il faudra également vous assurer que votre chat mange et s'hydrate suffisamment. Ceci est très important pour son état de santé général et aura un impact sur la vitesse d'évolution de la maladie. Donnez-lui toutes les cartes afin qu'il puisse la combattre au mieux.

Au niveau médical, on peut envisager les méthodes suivantes :

  • un traitement à base de chimiothérapie ;
  • des transfusions sanguines ;
  • un traitement à base d'interféron qui peut, dans certains cas, atténuer les symptômes et augmenter l'espérance de vie.

Mais rappelez-vous, aucun traitement n'est efficace et ces soins ne garantissent pas une bonne évolution de l'état de santé de votre animal. Dans le cas où la leucémie atteint la moelle osseuse du chat par exemple, les solutions sont très limitées. Si l'animal souffre trop, on propose alors souvent l'euthanasie.

Si vous venez d'adopter un chat ou un chaton, demandez à votre vétérinaire de le vacciner contre la leucose féline. Ce vaccin peut se faire en parallèle d'une stérilisation qui permettra d'éviter des comportements de confrontation entre votre chat et ceux du quartier, par exemple.