Chat sauvage : quelles différences avec le chat domestique ?

Lorsque l'on pense aux chats, nous les envisageons avant tout comme des animaux domestiques, des compagnons agréables qui nous accompagnent pendant plusieurs années. Mais tous les chats ne sont pas domestiques par naissance.

Le procédé de domestication consiste en effet à isoler un animal, à contrôler ses déplacements et sa reproduction, son alimentation (en grande partie), etc., il est donc tout naturel que les chats n'ayant pas été apprivoisés par l'Homme soient par conséquent, considérés comme des chats sauvages. Il existe également différents types de chats sauvages, allant du plus "rustique" au simple chat errant.

Mais alors comment différencier un chat domestique d'un chat errant ? Peut-on apprivoiser un chat sauvage pour le rendre domestique ? Toutes les réponses ici.

Les différents types de chats sauvages

Il n'existe pas un seul "chat sauvage". En effet, on en distingue différentes sortes selon leur rapprochement à l'humain.

Le chat "forestier"

Chat sauvage par excellence, le chat forestier, que l'on appelle de manière plus générale "chat sauvage", appartient à la sous-espèce Felis sylvestris sylvestris. Ces chats vivent à l'état sauvage et n'ont jamais de contacts avec les humains. On les retrouve dans les forêts d'Europe de l'Est, d'Europe centrale et d'Europe de l'Ouest.

Ils vivent en solitaire – les chats n'étant pas des animaux qui ont l'habitude de vivre en groupe – et occupent généralement un territoire d'environ 3 km². Ce sont des animaux considérés comme protégés depuis les années 1970, bien qu'ils soient encore la cible des chasseurs.

Le chat "haret" ou "marron"

Le chat haret est un chat domestiqué mais qui est retourné vivre à l'état sauvage ou semi-sauvage. Il fait partie de la sous-espèce Felis silvestris catus, tout comme le chat domestique.

Ce type de chats est retourné à l'état sauvage par le phénomène du marronnage – c'est-à-dire lorsqu'un animal domestique est contraint de vivre à l'état sauvage après avoir été abandonné, par exemple. Le terme a d'ailleurs donné son nom à ce type de chats dits "marrons".

Le chat libre ou errant

Ces chats, qui font également partie de la sous-espèce Felis silvestris catus, sont des chats semi-sauvages, puisqu'ils vivent à l'extérieur, mais ont souvent besoin des humains pour trouver de la nourriture. Typiquement, c'est le genre de chat qui va s'inviter chez vous pour faire une petite sieste ou pour vider le contenu de la gamelle de votre toutou.

Quelles différences entre un chat sauvage et un chat domestique ?

La différence entre un chat sauvage et un chat domestique dépend avant tout du type de chat sauvage auquel on fait référence. Les caractéristiques physiques (et mentales) de chacun d'entre eux sont assez différentes. Voici donc une description rapide du chat "forestier" et du chat "haret" afin d'y voir un peu plus clair.

Le chat forestier plus "rustique"

Les différences entre un chat domestique et un chat "forestier" sont nombreuses. Ce dernier est généralement bien plus imposant, pouvant atteindre jusqu'à 7 kilos, contre une moyenne de 4-5 kilos pour les chats domestiqués. Ils sont plus massifs et ont une apparence plus rustique.

Leur queue est touffue, et ils sont généralement rayés avec le bout de la queue noire et arrondie. Leurs yeux sont habituellement jaunes.

chat sauvage

Source : F.Cahez

Mais la différence est également visible dans leur comportement. Le chat "forestier" est bien plus timide que le chat domestique. Il ne côtoie quasiment jamais les humains, et va même chercher à s'en éloigner. Il vit le plus souvent terré dans la forêt et sait se nourrir seul.

Le chat "haret", à mi-chemin entre le chat sauvage et le chat domestique

Le cas du haret est quelque peu différent. En ancien chat domestique, ses caractéristiques physiques sont sensiblement les mêmes que celles du chat totalement domestiqué. Toutefois, la vie en extérieur peut favoriser un changement de l'aspect général du chat.

Son poil peut être plus épais et dru car il s'est adapté aux écarts de températures (que les chats d'intérieur ne subissent pas). De manière générale, il paraît plus "sauvage" que le chat domestique, sans pour autant avoir les mêmes caractéristiques induites par la sous-espèce du chat "forestier". Souvenez-vous, c'est un chat domestique qui est retourné à l'état sauvage.

Au niveau du comportement, on note que ces chats, comme tous les animaux au passé difficile, sont généralement méfiants envers les humains. Gardez en tête, si vous en croisez un, qu'il a peut-être été battu, abandonné, ou les deux. Il y a donc de grandes chances qu'il soit très craintif.

Peut-on apprivoiser ou domestiquer un chat sauvage ?

Une fois de plus, tout dépend du type de chat sauvage que vous souhaitez domestiquer. Si le chat que vous avez en tête rentre dans la catégorie des chats "forestiers", il vous sera quasiment impossible de l'apprivoiser, et encore moins de le domestiquer. Et puis de toute façon, cela n'est pas conseillé, ni pour vous, ni pour cet animal dont la place est dans la nature.

Si vous en croisez un, il y a de fortes chances que cela soit dans la forêt ou dans une zone rurale. Les chats sauvages n'ont pas besoin de l'intervention de l'Homme, alors ne tentez pas un rapprochement forcé.

Si toutefois il s'agit d'un chat "haret", vous pouvez tenter de lui faire intégrer votre maison. En revanche, cela est souvent déconseillé car le chat pourrait développer des problèmes de comportement par la suite. Dresser un chat n'est pas chose facile, surtout si celui-ci est déjà adulte, et qu'il est retourné à l'état sauvage.

S'il présente des problèmes de santé ou qu'il a l'air d'avoir faim, vous pouvez tenter de l'apprivoiser tout en douceur, pour éventuellement l'adopter à terme.