Actus

Var : une chatte "euthanasiée" retrouvée vivante

Publié le
5/10/2022

La famille de Macha, une adorable petite chatte écaille de tortue âgée de 2 ans, a vécu une improbable mésaventure. D'après le site d'informations France Bleu, les maîtres de Macha ont confié l'animal, percuté par une voiture, à une clinique vétérinaire de Hyères, dans le Var, en mai 2022. La vétérinaire leur a alors annoncé un sombre pronostic, et les propriétaires ont pris la difficile décision de faire euthanasier leur chat. L'opération a été facturée par la clinique, qui leur a également remis un certificat.

Quelle ne fut par leur surprise lorsque Sophie, la fille de la famille, est tombée sur une photo de Macha, mise en ligne sur le réseau Instagram.

C'était une annonce d'une dame qui disait qu'elle avait perdu son chat à Hyères. Sauf que la photo de la chatte qui s'appelait comme la mienne, était ultra ressemblante.

Sophie décide de contacter la femme à l'origine de l'annonce, qui lui explique avoir adopté Macha dans une clinique vétérinaire de Hyères, après son abandon par ses propriétaires suite à un accident de voiture. Pire encore, elle s'est acquittée des vaccins alors que la chatte était en parfait ordre de vaccination.

Source : Pixabay

Pour la famille, il est clair qu'il s'agit bel et bien de Macha. Elle décide alors de se tourner vers la vétérinaire, qui a avancé une explication confuse :

Elle était floue dans ses explications, elle n'a jamais imaginé qu'on pourrait la retrouver. Elle s'est dit que comme notre peine était passée, elle ne s'est pas vue nous rappeler pour nous dire que finalement notre chatte allait mieux. Nous, nous nous sommes sentis trahis. C'est notre chat, comme un membre de la famille. Un jour, elle est là et le lendemain elle n'est plus là. Alors qu'en réalité si, elle était encore là.

La clinique vétérinaire s'est engagée à soigner Macha à titre gracieux pour le restant de sa vie. Mais pour Sophie :

Ce qu'elle ne peut pas rembourser, c'est la peine qu'on a éprouvée quand il a fallu la faire piquer et ensuite. Cela a été très dur pour nous.