Vivre Ensemble

Une ville interdit de nourrir les animaux errants sous peine d'amende

Publié le
2/5/2023

La municipalité de Roanne, une ville située dans le département de la Loire, a décidé d'interdire aux habitants de nourrir les animaux errants et sauvages. Cette interdiction est accompagnée d'une amende de 450 euros pour ceux qui enfreindraient cette règle. La décision a été officiellement annoncée le mardi 25 avril 2023 par la collectivité locale. La ville a également recruté une référente animale qui pourra sensibiliser les habitants et verbaliser en cas d'infraction, comme le fait la police municipale.

Romain Bost, conseiller municipal en charge du bien-être animal, de la nature en ville et des forêts communales de Roanne, a confirmé que la municipalité a pris la décision de sanctionner les habitants qui nourriraient les animaux sauvages ou errants en raison de l'augmentation des plaintes. Selon lui, cette interdiction a été mise en place pour sensibiliser les habitants sur l'impact du nourrissage des animaux sauvages et errants, comme les chats ou les pigeons. En effet, cet acte anodin peut causer des problèmes de biodiversité, d'insalubrité et sanitaires.

La prolifération des chats préoccupe fortement la municipalité. Romain Bost a expliqué que « si vous mettez un mâle et une femelle sur un terrain vague avec des vivres, quatre ans plus tard il y aura 20 000 chats sur place ». Cette situation peut entraîner des nuisances pour les habitants de la ville et causer une surpopulation de chats errants.

🐭🐈‍⬛🪶 La Ville de Roanne souhaite sensibiliser ses habitants à l'impact du nourrissage des animaux sauvages ou errants...

Publiée par Ville de Roanne sur Mardi 25 avril 2023

Selon la Société Protectrice des Animaux (SPA), nourrir les chats errants n'est pas dans l'intérêt de la cause animale car cela encourage la reproduction et potentiellement l'euthanasie des futures portées de chats. C'est pourquoi le département de la Loire a déjà interdit de nourrir des chats sauvages ou errants sur la voie publique, dans les parties communes d'immeubles, les voies privées et les cours.

Toutefois, la Ville de Roanne a précisé qu'il est toujours possible de nourrir les animaux sauvages ou errants dans des abris prévus à cet effet. Les habitants peuvent également nourrir légalement les chats de la ville en utilisant l'un des huit abris à chats prévus à cet effet.

Bien que cette interdiction puisse sembler stricte pour certains habitants, elle vise à réduire l'insalubrité et la propagation de maladies dans la ville. Les chats et les pigeons ont une forte capacité de reproduction, ce qui peut causer des problèmes de surpopulation et de santé publique. Cette mesure prise par la municipalité de Roanne peut contribuer à résoudre ces problèmes et à améliorer le bien-être animal dans la ville.