Belles Histoires

Un dauphin sauvé dans le port de Saint-Brieuc

Publié le
26/8/2023

L'animal en détresse dans le port du Légué à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) a suscité un grand élan de solidarité le jeudi 24 août 2023. C'est l'intervention de l'éclusier, suivie de celle des pompiers, qui a permis à un dauphin coincé de retrouver la liberté. Vers 14 heures ce jour-là, l'éclusier du port, Jean-François Gauyat, a remarqué un rassemblement inhabituel de personnes sur les rives. En s'approchant, il a découvert un dauphin en difficulté, nageant sans direction apparente.

Ce n'était pas la première fois qu'un cétacé se retrouvait piégé à cet endroit. D'après les témoins, l'animal serait arrivé avec la marée montante vers 11 heures. Cependant, à partir de 12 h 15, l'eau commence à se retirer du port en raison de la marée descendante, créant un risque d'échouage pour le dauphin.

Sans perdre de temps, l'éclusier a enfilé sa combinaison de plongée et est entré dans l'eau avec une longue perche pour tenter de guider le dauphin vers le large en frappant l'eau. Les spectateurs, inquiets pour l'animal, ont essayé de l'aider en lançant des pierres, mais cela a semé la confusion chez le dauphin qui a commencé à faire des va-et-vient. Les pompiers ont été appelés en fin de matinée et l'association Al Lark, basée à Cancale (Ille-et-Vilaine), ainsi que les membres du réseau Pélagis, ont également été contactés.

Publicité

À partir de 16 heures, les pompiers de Saint-Brieuc sont intervenus avec plusieurs véhicules et un bateau léger de sauvetage. Jean-François Gauyat a suggéré à l'officier du port, Bernard Le Louët, d'ouvrir la vanne de l'écluse pour libérer l'eau du Gouët, dans l'espoir que le courant emporterait le dauphin vers le large. L'intervention de l'éclusier, qui a passé près de quatre heures dans l'eau, suivie de celle des pompiers, a été cruciale pour le sauvetage. "J'y ai mis tout mon cœur", a déclaré Jean-François Gauyat.

Selon les experts de l'association Al Lark, il s'agissait d'un dauphin commun, reconnaissable à sa couleur noire, qui mesurait environ 1,50 mètre. À 18 heures, l'animal était toujours visible près du môle, et les sauveteurs espéraient que la marée montante du soir (19 h - 0 h 30) n'attirerait pas à nouveau le dauphin dans le port.

Cette opération de sauvetage rappelle l'importance de la collaboration entre les différentes parties prenantes pour résoudre les problèmes environnementaux. Les efforts individuels de l'éclusier et des pompiers ont été complétés par le soutien de la communauté et des organisations spécialisées comme l'association Al Lark et le réseau Pélagis. Alors que l'interaction humaine avec la nature peut souvent conduire à des conséquences néfastes pour la faune, cet incident montre qu'avec de l'engagement et de l'effort, nous pouvons agir positivement pour protéger notre environnement naturel.