Actus

Rémi Gaillard propose lson avocat à une association anti-chasse à courre

Publié le
4/9/2018

Trois membres de l'association anti-chasse à courre Abolissons la Vénerie Aujourd'hui (AVA), ont été assignés en justice par l'Office National des Forêts, qui leur réclame 63 000 euros. Motif de cette assignation ? Leur présence, en début d'année 2018 en forêt de Compiègne, aurait empêché un groupe de chasseurs à courre d'effectuer correctement leur sortie, ce qui s'est révélé préjudiciable pour l'image de l'ONF.

Source : Jacques Lanciault

Face à une telle situation, Rémi Gaillard, humoriste et défenseur de la cause animale, a aussitôt proposé les services de son avocat, à titre entièrement gratuit.

Bonjour AVA, ne vous emmerdez pas avec des frais d'avocats ! Jean-Robert Phung, avocat de mon asso, est heureux de vous défendre et c'est gratuit.Pour leur foutre au cul ❤️ https://t.co/LXldvoHZ8r

— Rémi Gaillard (@nqtv) 11 août 2018

Rodolphe Trefier, membre de l'association, a confié au journal20 Minutes :

Ils ont immédiatement accepté. D’abord parce que même si nous avons déjà un avocat, nous ne pouvons nous permettre d’économiser de tels frais. Ensuite parce qu’il s’agit d’un avocat spécialisé qui connaît bien ce type de dossiers.

Source : Picardie Populaire

Le collectif AVA nie bien évidemment les faits qui sont reprochés à ses membres et dénonce une manœuvre politique et politicienne. Il a par ailleurs lancé une cagnotte afin de financer d'éventuels frais de justice supplémentaires.

Via : 20 Minutes

Publicité