Paris : un homme jugé pour avoir enfermé son chien dans sa voiture

Le 30 septembre 2022, le tribunal de police de Paris a jugé un homme accusé d'avoir enfermé un chien pendant cinq jours dans une voiture. Selon le site d'informations Actu.fr, les faits se sont déroulés en août 2021. L'animal, une femelle Berger belge malinois prénommée Maïka, appartenait à sa petite amie.

Alors que la canicule venait de s'abattre sur l'Hexagone, des policiers, alertés, s'étaient rendus sur place. Un message, laissé par une riveraine sur le véhicule, indiquait que l'animal était à l'intérieur depuis cinq jours, sans eau ni nourriture. Face à cette situation d'urgence, les policiers ont pris la décision d'ouvrir la voiture pour sortir la chienne de sa prison.

Le propriétaire, qui avait entretemps rejoint les policiers, a alors expliqué qu'il s'agissait de la chienne de sa compagne, et que cette dernière lui avait confié l'animal pendant quelques jours durant les vacances. D'après l'homme, qui vivait encore chez ses parents, ceux-ci ne voulaient pas d'un second chien chez eux. Le prévenu a alors pris la décision d'enfermer la chienne dans sa voiture jusqu'au retour de sa petite amie.

Source : Pixabay
Publicité

L'association Stéphane Lamart, qui était présente lors du procès, a déclaré :

Il est inadmissible de laisser enfermé un chien dans une voiture pendant plusieurs jours, encore plus avec de telles températures, sans eau ni nourriture.

Le résultat de l'audience sera connu prochainement. En France, les sanctions contre la cruauté animal ont été durcies. Désormais, la peine maximal est de 5 ans de prison et de 75 000 euros d'amende lorsque les sévices ont entraîné la mort de l'animal. Hélas, ces sanctions sont rarement appliquées, malgré le travail acharné des associations pour sensibiliser les juges.

✍ Article publié le
1/10/2022
par
Andrea A.