Protection

One Voice en justice pour sauver les choucas des tours menacés

Publié le
21/6/2023

One Voice, une association de défense des animaux, mène actuellement un combat en justice pour protéger les choucas des tours dans les départements des Côtes-d'Armor et du Finistère. En effet, les préfectures de ces départements ont émis des arrêtés autorisant la mise à mort de 8 000 choucas dans chaque département, au nom de la protection des intérêts agricoles. Pour contrecarrer cette décision et éviter un massacre annoncé, One Voice demande la suspension immédiate de ces arrêtés et leur annulation définitive. L'audience devant le tribunal administratif de Rennes est prévue pour le 22 juin à 10 heures.

Ces mesures d'abattage massif suscitent de vives inquiétudes, car elles mettent en péril la vie de milliers de choucas. Les préfectures prétendent que ces oiseaux causent des dégâts aux cultures agricoles, mais les autorités peinent à justifier l'absolue nécessité de telles décisions. De plus, il est important de souligner que cette politique de mise à mort s'est avérée inefficace par le passé.

One Voice, une association de défense des animaux, mène actuellement un combat en justice pour protéger les choucas des tours.

L'impact de ces arrêtés dépasse même la seule mortalité des choucas visés. En effet, les jeunes choucas, encore dépendants de leurs parents pendant la période de nidification et d'élevage, sont également condamnés à mourir. Abandonnés dans leur nid, ils se retrouvent seuls et affamés, sans jamais revoir leurs protecteurs qui ont été tués lors de tirs en plein vol ou pris au piège.

Ce n'est pas la première fois que les choucas des tours font face à une telle persécution dans l'ouest de la France. Déjà, au printemps 2022, One Voice avait engagé une action en justice contre quatre arrêtés préfectoraux autorisant la mise à mort de plus de 27 000 oiseaux. Grâce à cette mobilisation, les arrêtés en Bretagne avaient été suspendus, ce qui avait permis de sauver la vie de nombreux animaux.

Face à la menace d'une nouvelle hécatombe parmi les choucas des tours dans les Côtes-d'Armor et le Finistère, One Voice plaidera avec détermination pour la suspension immédiate des arrêtés préfectoraux lors de l'audience du 22 juin 2023. L'objectif ultime de l'association est de mettre fin à ces autorisations délirantes et de trouver des solutions plus respectueuses de la vie et de l'équilibre des écosystèmes.

Publicité