Actus

Oise : un cerf poursuivi sur un terrain de foot

Publié le
21/7/2022

Un équipage de chasse à courre a poursuivi un cerf jusqu'à proximité d'un terrain de foot où l'animal s'était réfugié. Le terrain devait accueillir un match entre deux équipes de jeunes de moins de quinze ans, comme l'explique le site d'informations France 3.
Les faits se sont déroulés le 13 novembre 2021 à Saint-Sauveur, dans l'Oise. Un des parents, venu déposer ses enfants, témoigne :

Je venais d'arriver sur le parking avec mon fils de 13 ans lorsque le cerf est sorti de la forêt avec trois ou quatre chiens à ses trousses. J'ai crié sur les chiens pour qu'ils partent et j'ai tenté de pousser le cerf pour qu'il retourne dans la forêt dans le sens inverse des chasseurs.


Plusieurs chiens ont pénétré sur le terrain, avant d'être repoussés par des parents. L'entraîneur de l'Association Sportive de Saint-Sauveur indique aussi que des suiveurs de l'équipage ont eux aussi voulu pénétrer dans l'enceinte du stade afin d'être aux premières loges de la chasse.
La Société de Vénerie s'est défendue de tout manquement aux règles de sécurité en indiquant que la faute incombait aux membres de l'association Abolissons la Vénerie Aujourd'hui, qui auraient poussé le cerf vers le terrain.

À l’approche du terrain de football de Saint Sauveur, (...), l’équipage a décidé comme il se doit d’arrêter sa chasse et de retirer ses chiens dans le calme. Mais les opposants n’entendaient pas laisser passer pareille occasion pour théâtraliser le « sauvetage » d’un cerf ; vociférant dans la parcelle, ils poussent le cerf jusqu’en bordure du terrain de football. (...) Sans les opposants qui l’y ont acculé, le cerf ne se serait jamais approché du grillage qui protège le terrain de football.



De son côté, AVA a déclaré :

C'est donc un nouvel arrêté municipal qui vient d'être violé par la chasse à courre, faisant peu de cas de la sécurité des habitants, qui ont dû s'organiser eux-mêmes pour endiguer le chaos de cette pratique barbare et irresponsable.[...] La Préfecture va-t-elle maintenant restreindre les matchs de foot les jours de chasse à courre, comme elle a osé le faire pour les promenades en forêt ?


Ce n'est pas la première fois que l'Oise est le théâtre d'incidents impliquant des chasseurs à courre. En 2020, un cerf avait été traqué jusque dans le centre-ville de Compiègne.

Publicité