Actus

Nouveaux cas de maltraitance animale dans ce Poney Club du Var

Publié le
14/9/2023

Lorsque l'affaire Happy a éclaté, mettant en lumière les actes de cruauté infligés à cette ponette dans un poney club du Var, de nouvelles révélations choquantes viennent secouer l'opinion publique. Cette fois-ci, c'est un poney shetland qui a été la victime de maltraitance, subissant des sévices violents à l'aide d'une chambrière.

Dans une récente interview, la directrice du poney club a tenté de justifier les traitements inhumains infligés à Happy en qualifiant la ponette de "très difficile" et en prétendant qu'elle mettait en danger les cavaliers en baissant brusquement la tête et en les poussant vers la barrière. Cependant, cette explication soulève de nombreuses interrogations : Happy exprimait-elle simplement son mal-être à travers son comportement, et pourquoi risquer un accident en forçant un animal à coopérer de manière aussi brutale ?

Malgré les justifications de la directrice, les actes de violence ont laissé des séquelles sur Happy, comme le montre de manière poignante une vidéo que nous avons reçue.

Un reportage récent suggère également que les autorités étaient déjà intervenues sur les lieux il y a quelques mois en réponse à des signalements similaires, mais n'avaient constaté aucune anomalie. Toutefois, il est maintenant révélé que l'attestation de contrôle produite dans le reportage était en réalité une lettre rédigée par des amis de la directrice, soulevant ainsi de sérieuses questions sur l'intégrité de l'inspection.

Il semble que la maltraitance animale ne soit pas un incident isolé au sein de ce poney club. Les témoignages continuent d'affluer, accompagnés de vidéos documentant d'autres cas de violence.

Dans l'une de ces vidéos datée du 20 juillet 2022, un poney shetland nommé Flash Back est cruellement fouetté pendant une leçon, tandis qu'une fillette est assise sur son dos. La directrice est à nouveau filmée, cette fois-ci avec une chambrière. Cet instrument est censé être utilisé pour donner de l'impulsion à un cheval sans le toucher, mais dans ce cas, il est employé de manière brutale, mettant en danger la sécurité des enfants présents et normalisant potentiellement la violence envers les animaux.

Face à ces actes de maltraitance choquants et révoltants, l'appel à la fermeture immédiate du poney club et à la saisie des équidés qui y résident, dans le but de les placer en sécurité, est pressant. Il est également crucial de renforcer la protection des chevaux et des poneys, et l'invitation chaleureuse à signer la pétition en ce sens est lancée.

La condamnation ferme de toute forme de violence est essentielle, et il est important de rappeler que menacer ou harceler les responsables ne servira en rien la cause de la protection animale. La justice doit suivre son cours, et l'agressivité pourrait se révéler contre-productive. L'exhortation à agir avec modération et responsabilité est lancée. La protection des animaux est l'affaire de tous, et ensemble, il est possible de mettre fin à cette cruauté inacceptable qui perdure au sein de notre société.

Publicité