L'homme qui filmait des animaux torturés a été condamné à 50 ans de prison

À Houston, au Texas (États-Unis), un homme a été condamné lundi 15 février 2016 à 50 ans de prison pour avoir produit et diffuser des vidéos exposant des actes de cruauté envers des animaux, a rapporté le quotidien localKHOU-TV.Brent Justice, c'est son nom, était à la tête d'un commerce en ligne de vidéos de "hard crush", pratique profondément choquante qui consiste à torturer des animaux - généralement des chiots ou des chatons - en les piétinant.(Par respect pour les animaux martyrs, nous ne publierons aucun extrait de ces scènes insoutenables dans cet article).

brent-justice-2

Source: @HoustonPress

Le Procureur a ainsi confirmé que Brent Justice et sa petite-amie, Ashley Richards, âgée de 22 ans, avaient produit de nombreuses vidéos de ce style à des fins commerciales, pour satisfaire l'appétitsexuel de certains internautes fétichistes prêts à payer pour accéder à de tels contenus.Les deux criminels, entre les mains de la justice depuis 2012, avaient déjà été reconnus coupables d'actes de cruauté envers des animaux alors qu'ils avaient torturé un jeunePitbull avec un hachoir et tué un chaton en l'écrasant pour produire de nouvelles vidéos.En 2014, Ashley Richards avait plaidé coupable pours les trois chefs d'accusation liés à ces actes de torturequi lui étaient imputés et s'était vue condamnée à 10 ans de prison.Depuis deux ans, Brent Justice faisait toutpour retarder les audiences. Le 15 février 2015, l'affaire est finalement arrivée à son terme, le juge Jay Bennett le condamnant à 50 ans de prison. L'homme s'était rendu à son procès sans avocat, assurant lui-même sa défense.Ils'agit là d'une peine record, certainement l'une des plus sévères de l'histoire pour des actes de cruauté envers les animaux. Depuis plusieurs années, il semble que de nombreux États américains s'attachent à punir de tels agissements avec une sévérité inédite.En octobre 2015, un jeune homme originaire de l'État du Nevada qui avait décapité quatre chiens avait ainsi été condamné à 28 de prison.

*      *      *

Sur le même sujet

Le FBI classe désormais les actes de cruauté envers les animaux au même niveau que les homicides

*      *      *

Publicité
✍ Article publié le
16/2/2016
par