Protection

Les Russes se préparent à envoyer des singes sur Mars d'ici 2017

Publié le
31/12/2015

La Russie vient d'annoncer que quatre singes étaient "en cours d'entraînement" pour une mission spatiale vers Mars qui devrait se dérouler en 2017.Les scientifiques de l'Académie russe des sciences, basés à Moscou, ont sélectionné quatre macaques issus d'un élevage. "Les plus intelligents et capables d'apprendre", ont-ils précisé.

Monkeys-mars-2017-Peta-2

Source : @DailyMail

Trois d'heures d'entraînement par jour

Le protocole d'entraînement, dirigé par le Dr. Inessa Kozlovskaya, consiste à apprendre aux primates à se servir d'une manette de commandes.Ensuite, quand ils maîtriseront la manette, ils devront résoudre des problèmes mathématiques et des casse-tête.

Monkeys-mars-2017-Peta-6

Source : @DailyMail

Les primates sont donc privés de tout contact avec leur milieu naturel et subiront des années de tests dans des laboratoires.Bien sûr, ils passeront la plupart de leur existence enfermés dans un cage minuscule en attendant l'heure du prochain entraînement.

Monkeys-mars-2017-Peta-4

Source : @DailyMail

Un programme sur deux ans

Le programme est supposé durer deux ans. L'objectif ? Que les macaques soient capables d'exécuter des tâches routinières seuls, en autonomie.Le Dr. Kozlovskaya a ainsi donné clairement et sans détour sa vision du projet au Daily Mail :

Nous essayons de les rendre aussi intelligents que possible afin de pouvoir les utiliser pour explorer l'espace par-delà notre orbite.
Pic shows: Monkey with scientifics. The Russians are up to some monkey business in space, after it was revealed they are planning to have a team of macaques capable of going to Mars in two years. Scientists from the Institute of Biomedical Problems, which is part of the Russian Academy Of Science, say they are preparing four rhesus macaques (Macaca mulatta) to train them to be able to make the flight. The animals are being trained three hours a day so they can travel safely into outer space, and eventually land on Mars. The special group of rhesus macaques were chosen for their cognitive abilities and their quick-learning skills. For scientific projects these type of monkeys are hand-reared in special farms, where the cleverest ones get selected to work at the Institute of Biomedical Problems. Inessa Kozlovskaya, one of the leading experts from the institute, believes that sending a monkey to Mars is a viable option. She said: "What we are trying to do is to make them as intelligent as possible so we can use them to explore space beyond our orbit." The smartest representative of the four macaquesí is called Clyopa who is seen on this extraordinary training video. Every day the cute little creature spends hours learning how to control a joystick and hit a target, which is highlighted by a cursor. Natalia Miller, one of the specialists working with the monkey, says that Clyopa gets a sip of a juice as a treat for fulfilling tasks properly. The next step the Russian scientists plan to accomplish is teaching the macaques how to solve simple mathematical tasks and puzzles. At the end of their training, the smart creatures should be able to complete their daily schedule of tasks on their own. Inessa Kozlovskaya, who has been working on the program since the 1980s, said that the main goal is to teach monkeys to perform a particular range of tasks which they will be able to remember. The team are also hoping that the space monkeys will be able to train others and integrate them into the team, and hopefully their descendants will also benefit from having intelligent parents. Macaques typically have a lifespan of around 25 years, so it is hoped there is enough time to train them properly and for them to survive the six-month trip to Mars. (ends)

Source : @DailyMail

Un voyage sans retour

Même si ce n'est pas encore annoncé clairement, il est très probable que la mission ne prévoit pas le retour des singes. Ils seront ainsi envoyés, comme de la chair à canon, dans l'espace. Dans l'histoire de la conquête spatiale, l'écrasante majorité des animaux utilisés pour des vols sont morts en mission, terrifiés et seuls dans leur cockpit.

L'association Peta demande l'abandon du projet

La NASA, l'Agence spatiale européenne et même l'Administration spatiale chinoise ont banni l'utilisation d'animaux. L'agence spatiale fédérale russe est ainsi la dernière a utilisé des singes pour ses missions. Et cela n'a pas manqué d'attirer les foudres des associations de protection des animaux.

Monkeys-mars-2017-Peta-5

Source : @DailyMail

L'association Peta, qui a lancé une campagne pour demander au Gouvernement russe d'arrêter ce programme, explique sur son site, :

Il n'y a pas de raison de réitérer les erreurs de la sombre période des débuts de l'exploration de l'espace, au cours de laquelle des chiens et des primates sont morts de façon atroce, seuls dans un minuscule engin spatial lancé à travers l'espace. Laïka, la chienne de type husky envoyée dans l'espace à bord de Sputnik 2 en 1957 est morte à cause de la chaleur et de la panique dans les heures qui ont suivies le décollage. D'autres animaux envoyés dans l'espace sont morts gelés, asphyxiés ou carbonisés lors d'impact.

Vous pouvez signer la pétition de Peta en cliquant sur ce lien ou sur l'image :

Monkeys-mars-2017-Peta

Pour visionner les images de l'entraînement des singes, diffusées par les autorités russes, c'est ici :

*     *     *