Actus

Le nombre d'abandons atteint un niveau record avant les vacances

Publié le
7/7/2023

La Société protectrice des animaux (SPA) tire la sonnette d'alarme alors que le nombre d'abandons d'animaux atteint des proportions préoccupantes. À la veille des départs en vacances, la SPA compte pas moins de 8 268 animaux abandonnés dans ses refuges, un chiffre jamais atteint auparavant.

Chiens, chats, chevaux, rongeurs... Les refuges de la SPA sont surchargés de plus de 8 200 animaux en attente d'un nouveau foyer, selon un communiqué de l'association. Fin juin, ils étaient déjà 6 700. La situation ne cesse de s'aggraver, même si les congés ne sont pas encore officiellement commencés. La SPA qualifie la situation de "refuges au bord de la saturation".

Jacques-Charles Fombonne, président de la SPA, souligne que de nombreuses familles adoptent un animal sans réfléchir aux conséquences : "Nous constatons quotidiennement dans nos refuges des abandons qui auraient pu être évités. Les familles acquièrent souvent un chien en fonction de son apparence sans connaître ses besoins spécifiques liés à sa race, sa corpulence ou à son caractère. Un animal ne se choisit pas en fonction d'une mode."

Pour sensibiliser le public sur l'importance de choisir un animal adapté à son mode de vie, la SPA a lancé une campagne de prévention à la fin du mois de juin. À travers une vidéo humoristique, l'association met en scène des personnages qui, quelle que soit l'époque, ont adopté le mauvais animal. L'objectif est de prévenir et de comprendre pourquoi ces adoptions inappropriées se produisent.

L'augmentation des abandons d'animaux est étroitement liée à l'inflation des coûts liés à leur entretien. En avril, le prix des produits pour animaux avait augmenté en moyenne de 15 % par rapport à l'année précédente. Les familles se retrouvent souvent dans l'incapacité de subvenir aux besoins financiers de leur animal. "Les gens n'y arrivent plus. Ils ne peuvent plus payer la nourriture pour leur chien ou leur chat", explique Claude Gabach, président de la SPA du Gard. Maeva Fabbri, directrice de la SPA de Strasbourg, confirme cette tendance : "Une des raisons avancées est que les gens ne peuvent plus payer les frais de santé et la nourriture. Ils ne peuvent plus assumer."

Face à cette situation critique, la SPA appelle à une prise de conscience collective et encourage les familles à réfléchir sérieusement avant d'adopter un animal. Les abandons ne font qu'aggraver le problème et mettent en danger le bien-être des animaux. Il est essentiel d'adopter de manière responsable et de prendre en compte les besoins spécifiques de chaque espèce avant de faire ce choix.

La SPA s'efforce de trouver des solutions pour soulager la pression sur ses refuges surpeuplés. Elle encourage l'adoption et met en place des campagnes de sensibilisation pour promouvoir l'importance de donner une seconde chance aux animaux abandonnés. La SPA met également en avant l'importance de la stérilisation des animaux pour éviter la surpopulation et les abandons.

Les bénévoles et les employés de la SPA travaillent sans relâche pour offrir les meilleurs soins et le soutien nécessaire à ces animaux vulnérables. Ils espèrent que la situation s'améliorera et que de plus en plus de personnes feront preuve de responsabilité envers leurs animaux de compagnie.

Publicité