Découverte de près de 170 animaux maltraités dans les Landes

Le 8 novembre 2022, les gendarmes de Mont-de-Marsan, dans les Landes, épaulés par les services vétérinaires du département ainsi que par des bénévoles de la SPA, sont intervenus au domicile d’une femme qui détenait 168 animaux dans des conditions catastrophiques.

Sur place, 48 chiens, 22 chiots, des moutons, des gerbilles, des chevaux, ou encore des cochons d’Inde, ont tous été saisis afin d’être soignés au plus vite, comme l’explique le site d’informations France Bleu. Selon le parquet de Mont-de-Marsan, bon nombre de ces animaux passaient leurs journées dans des cages et montraient des signes de dénutrition. La femme, une éleveuse, devrait être entendue prochainement à la suite d’une enquête ouverte par le parquet. Quant aux animaux, ils ont été recueillis par différents refuges.

Près de 170 animaux ont été sauvés dans une maison de l'horreur (Illustration : Pixabay)
Publicité

Le syndrome de Noé, une réalité méconnue

Si le syndrome de Diogène est de plus en plus connu du grand public, celui de Noé reste encore assez confidentiel. Pourtant, il peut faire des ravages, tant pour les personnes que pour les animaux qu’elles recueillent.

Les personnes atteintes de ce syndrome ne peuvent s’empêcher de recueillir des animaux. Bien souvent, elles n’ont pas conscience de la maltraitance qu’elles leur infligent et pensent même leur rendre service, pour s’en occuper et les protéger. Hélas, elles sont dans la plupart des cas incapables de subvenir à leurs besoins, de les nourrir et de les soigner, ce qui amène bien souvent à des situations dramatiques (animaux malades, mourants, reproduction incontrôlée, etc.). 

Selon une enquête du gouvernement québécois, 75 % des personnes atteintes de ce syndrome sont des femmes, qui vivent la plupart du temps seules. Les espèces les plus concernées sont les chats et les chiens.

✍ Article publié le
14/11/2022
par
Andrea A.