Anti Chasse

La France épinglée par la Commission Européenne dans le cadre de chasses aux oiseaux

Publié le
29/1/2023

La France a de nouveau été épinglée par la Commission Européenne dans le cadre des chasses traditionnelles aux oiseaux, pratiquées dans certaines régions de l'Hexagone. Selon les informations du site BFMTV, Bruxelles a intimé aux autorités françaises de mettre un terme à ces chasses, le 26 janvier 2023.

Ce n'est pas las première fois que la France est pointée du doigt. En 2019, la Commission Européenne lui avait déjà demandé de prendre position et d'interdire certaines méthodes de chasse (glu, filets, etc.). Face à l'inaction de Paris, elle avait réitéré sa demande en 2020, exigeant une mise en conformité, en vertu de la direction Oiseaux de 2009.

La France a désormais deux mois pour répondre aux attentes de la Commission. Celle-ci a déclaré :

La France a autorisé plusieurs méthodes de capture d'oiseaux chassables, telles que les filets et les cages-pièges pour les alouettes et les pigeons, y compris les tourterelles, qui ne sont pas sélectives. L'utilisation de colle pour chasser les grives est également toujours autorisée par la législation française, en violation de la directive. La France a fait part de son intention de rouvrir la chasse printanière à l'oie cendrée.

La chasse à la glu a été interdite dans tous les autres pays de l'Union Européenne. La France fait figure d'exception : les autorités l'autorisent, en raison d'une tradition locale pratiquée dans certaines régions de l'Hexagone.

La chasse à la glu entraîne aussi la capture d'espèces protégées. (Source : ARDEA / IAN BEAMES / BIOSPHOTO)

Matthieu Orphelin, directeur général de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), a déclaré :

Parmi les 64 espèces d'oiseaux pouvant être chassées en France, 20 sont inscrites sur la liste rouge des espèces menacées de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), ce qui est également contraire au droit européen.

Les méthodes de piégeage traditionnelles sont depuis longtemps décriées par les associations. L'absence de sélection (n'importe quel oiseau pouvant être piégé) entraîne la capture d'animaux appartenant à des espèces protégées.

(Illustration : Comité international contre le piégeage des oiseaux)

Publicité