Actus

La Fondation 30 Millions d'Amis veut faire interdire les salons du chiot

Publié le
23/2/2023

Chaque année, dans de nombreuses villes de l'Hexagone, se tiennent des salons du chiot et du chaton. Au cours de ces événements, des éleveurs viennent présenter leurs animaux à des particuliers, qui peuvent les acheter sur place. De nombreuses associations s'insurgent contre la tenue de tels salons, et parmi elles, la Fondation 30 Millions d'Amis. Pour cette dernière, les salons du chiot et du chaton font subir de difficiles conditions de vie (bruit, stress, etc.), aux animaux pendant tout un weekend, mais favorisent également les adoptions impulsives. Des familles mal préparées risquent alors de se séparer de leur chiot ou de leur chaton, car incapables de s'en occuper correctement. L'année dernière, une telle situation s'était d'ailleurs présentée après le salon du chiot de Mulhouse.

Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis, s'indigne :

Il n’est pas concevable qu’un animal, être vivant et sensible, soit considéré comme une marchandise exposée dans des halls aux yeux du public des heures durant au milieu de la foule. L’adoption est un acte réfléchi et responsable qui doit se faire dans un refuge, où chacun pourra demander des conseils aux bénévoles qui sont là pour les informer… et où l’on se rend à plusieurs reprises pour faire connaissance avec son futur compagnon.
La Fondation 30 Millions d'Amis souhaite l'interdiction des salons du chiot et du chaton. (Illustration : Pixabay)

Elle ajoute :

Des animaux exposés dans le bruit, avec des gens qui les manipulent toute la journée, l’opinion publique ne l’accepte plus. Il y a une prise de conscience autour de ces salons où sont vendus chaque année des milliers de chiens et de chats.

Pour la Fondation 30 Millions d'Amis, la seule solution est d'interdire la vente de chatons et de chiots lors de ces salons. Si la loi de novembre 2021 a bien mis fin à la vente en animalerie, ce n'est pas encore le cas pour ce type de salon. Il reste donc possible d'acheter des animaux sans aucune préparation ou réflexion préalable, ce qui amène à des drames, tant pour les familles que pour l'animal lui-même. L'adoption d'un chat ou d'un chien engage les adoptants pour au moins une dizaine d'années. Elle implique également des coûts et des contraints, qu'il ne faut jamais sous-estimer.