Protection

Interdiction des poissons rouges à gagner durant la fête foraine

Publié le
28/2/2023

L'association Paris Animaux Zoopolis (PAZ) a réussi à faire retirer les poissons rouges à gagner lors de la fête foraine Luna Park, à Quimper. Comme l'explique le site d'informations de la chaîne BFM TV, des particuliers ont contacté la PAZ pour leur signaler la présence des animaux sur un stand. Il était en effet possible de gagner des poissons rouges : or, pour l'association, cette pratique est illégale. L'article L214-4 du Code rural précise en effet :

L’attribution en lot ou prime de tout animal vivant, à l’exception des animaux d’élevage dans le cadre de fêtes, foires, manifestations sportives, folkloriques et locales traditionnelles, concours et manifestations à caractère agricole, est interdite.

La PAZ avait alors interpellé la mairie de Quimper et la Direction départementale de la protection des populations du Finistère. Amandine Sanvisens, co-fondatrice de l'association, avait en effet déclaré :

On leur demande de réagir immédiatement face à cette infraction à la loi. Les animaux ne sont pas des jouets. Il est inacceptable que des poissons rouges soient cédés en guise de lots comme de vulgaires peluches ou poupées.
Des poissons rouges étaient à gagner sur un stand de pêche au canard. (Source : la PAZ)
Publicité

Martial Gouin, représentant des forains à Quimper, a de son côté expliqué dans les colonnes du Télégramme :

On a déjà eu des soucis avec cette association à Lorient. On contactera la préfecture l’année prochaine à ce sujet. Mais sur le papier, la réglementation n’est pas claire,. Oui, on a des poissons rouges à gagner. Mais c’est un cadeau consenti. Les gens choisissent ce qu’ils veulent gagner. Il y a également des dérogations lors des fêtes traditionnelles pour la possession d’animaux d’élevage.

Le poisson rouge est cependant considéré comme un animal de compagnie. Les deux stands qui proposaient les animaux les ont retirés mercredi 22 février 2023. Martial Gouin ajoute :

Il faut arrêter d’embêter les gens, nous ne sommes pas des tortionnaires d’animaux. Les propriétaires des deux stands prennent ça très, très mal.

Mais pour Amandine Sanvisens :

Les animaux ne sont pas des jouets, il est inacceptable que des poissons rouges soient cédés en guise de lots comme de vulgaires peluches ou poupées.