Actus

Formation au bien-être animal obligatoire dans certains élevages

Publié le
21/7/2022

Depuis le 1er janvier 2022, les élevages de porcs et de volailles français devront disposer d'un référent bien-être animal formé, selon un arrêté publié par le Journal Officiel mercredi 29 décembre 2021, comme l'explique le site Europe 1.
D'après le ministère de l'Agriculture :

À compter du 1er janvier 2022, tous les élevages d'animaux domestiques (animaux de rente, de compagnie, équidés) et d'animaux sauvages apprivoisés ou tenus en captivité devront désigner un référent en charge du bien-être animal.


Source : Pixabay


Dans les élevages de porcs et de volailles, le référent aura l'obligation de suivre une formation. Ils "auront six mois à compter du 1er janvier 2022 pour entamer le parcours de formation, et disposeront de 18 mois pour l'achever". Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, précise :

Contre ceux qui voudraient jeter l'opprobre sur toute une profession au mépris des réalités des pratiques, le monde de l'élevage nous montre une nouvelle fois qu'il est pleinement engagé dans les transitions.


Dans les élevages non concernés (bovins, moutons, etc.), la formation ne sera pas obligatoire, mais pourra être suivie sur la base du volontariat. Notons également que depuis le 1er janvier 2022, la castration à vif des porcelets a également été interdite dans les élevages français.

Publicité