Actus

Creuse : des sangliers écrasés volontairement

Publié le
21/7/2022

Un agriculteur originaire de Saint-Marc-à-Loubaud (Creuse) a été condamné par le tribunal de Guéret à quatre mois de prison avec sursis, le 1er septembre 2021. Il lui était reproché d'avoir volontairement écrasé quatre sangliers en pleine nuit, en novembre 2020, comme le rapporte le site France Bleu.Âgé d'une trentaine d'années, l'homme a tenté de s'expliquer face au tribunal :

Je ne supportais plus de voir mes terres saccagées.

D'après lui, les pertes s'élevaient chaque année à 15 000 euros. Mais pour le président de la cour, cette justification ne suffit pas :

Je comprends ce que vous nous dites, mais en aucun cas votre malaise ne peut justifier le délit que vous avez commis.

Source : Pixabay

En plus de la peine de prison avec sursis, l'agriculteur a été condamné à une amende de 600 euros. Il a cependant pu bénéficier du soutien de Christian Arvis, le président de la FDSEA. Ce dernier explique :

C'est en quelque sorte un électrochoc. C'est un cas particulier mais qui témoigne d'un problème qui existe dans la Creuse.

Aucun représentant de la fédération de chasse n'était présent lors du procès. Les agriculteurs ont cependant déclaré vouloir entamer le dialogue avec les chasseurs afin de trouver une solution durable face à la prolifération des sangliers.

Publicité