Actus

Chasses traditionnelles : marche arrière du gouvernement ?

Publié le
21/7/2022

Le gouvernement semble finalement être prêt à faire marche arrière sur les chasses traditionnelles. Alors que certaines d'entre elles avaient été suspendues par le Conseil d'État, certains arrêtés s'apprêteraient à les autoriser de nouveau, comme l'explique le journal Ouest France.Après l'interdiction, les chasseurs avaient promis de protester. Ils se sont d'ailleurs réunis le weekend du 18 et du 19 septembre 2021 dans toute la France pour faire valoir "leurs droits" et demander la protection de la "ruralité".Le ministère de la Transition écologique a mis en consultation publique, jusqu'au 6 octobre, plusieurs arrêtés concernant les chasses traditionnelles dans un certain nombre de départements (Ardennes, Pyrénées-Atlantiques, Lot-et-Garonne, Landes, Gironde).Le ministère a expliqué :

[Il s'agit] de sortir par le haut du débat sur les chasses traditionnelles en permettant au juge de se prononcer définitivement sur leur conformité au cadre légal européen sur la préservation des oiseaux.

😡En sacrifiant 113530 oiseaux au nom de "traditions" cruelles jugées illégales par le @Conseil_Etat, @EmmanuelMacron marchande la biodiversité pour satisfaire les chasseurs qui vont manifester samedi et font les yeux doux à @xavierbertrand 🤮

NOTRE CP ➡️ https://t.co/d8MxJQRq3U pic.twitter.com/2CPEobra3m

— LPO France (@LPOFrance) September 15, 2021

Les associations avaient accueilli l'interdiction de plusieurs chasses traditionnelles avec soulagement, et la volte-face du gouvernement est une insulte à la préservation de la biodiversité. La LPO a réagi :

L'unique objectif est de satisfaire les lobbies cynégétiques à l'approche de l'élection présidentielle.

Allain Bougrain Dubourg, le président de l'association a ajouté :

Je suis scandalisé par le cynisme et le clientélisme du Président la République. C'est d'autant plus consternant qu'il ne s'agit que d'une activité de loisir.