Chasse : vers un délit d'alcoolémie ?

Alors que les accidents de chasse ne cessent de se multiplier au cours de ces dernières semaines, le gouvernement souhaite prendre des mesures. Si beaucoup d'associations demandent l'interdiction de la chasse le weekend et les jours fériés, c'est vers autre chose que se dirigent les autorités. En effet, selon le Journal du Dimanche, le gouvernement envisagerait, parmi les mesures sur la table, de mettre en place un délit d'alcoolémie.

C'est en tout cas la piste évoquée par la secrétaire d’État chargée de l’Écologie, Bérangère Couillard. Elle se base sur les mêmes règles d'alcoolémie en vigueur pour le code de la route, et des discussions seraient déjà en cours avec le ministère de la Justice. Le gouvernement souhaiterait également encadrer les tris en battue. D'après le Parisien, l'exécutif songerait ainsi à « généraliser la règle déjà en vigueur dans certains endroits, consistant à tirer à l’intérieur d’un angle de trente degrés devant soi ». Le gouvernement souhaiterait une meilleure signalisation des battues et une formation plus poussée aux premiers secours lors de l'obtention du permis de chasse.

Le gouvernement envisage un délit d'alcoolémie pour la chasse (Source : Pixabay)
Publicité

En revanche, toujours hors de question de mettre en place des jours sans chasse. Le lobby des chasseurs reste encore très puissant, et le président Emmanuel Macron est disposé à lui faire des concessions, compte tenu du poids électoral qu'il représente. Pourtant, une majorité de Français se dit opposée à la chasse, et plus de 70 % d'entre eux se disent inquiets lorsqu'ils effectuent des promenades en forêt.

Difficile de leur donner tort, lorsque l'on constate la multiplication des incidents. Au mois d'octobre seulement, un cueilleur de champignons a été grièvement blessé, pendant qu'une femme et ses deux enfants étaient pris pour cible par un chasseur ébloui par le soleil. Une femme a également perdu la vie au cours d'une battue au sanglier.

✍ Article publié le
28/10/2022
par
Andrea A.