Actus

Alpes-Maritimes : un chien abattu par un gendarme

Publié le
21/7/2022

Un chien a été abattu par un gendarme à Castillon, dans les Alpes-Maritimes, le 15 février 2022, comme l'explique le journal Nice Matin. Prince, un Berger australien appartenant à Bettina Krausse, s'était échappé de chez lui pour se retrouver dans le jardin d'un couple de retraités, voisins de la jeune femme.
Le couple de septuagénaires, apeurés par les aboiements du chien, a alors appelé la gendarmerie. Sur place, la gendarmerie déclare avoir trouvé un chien agressif qui montrait les crocs. Pascal Massa, le lieutenant-colonel du groupement de gendarmerie des Alpes-Maritimes, explique :

Avant que les pompiers n’arrivent, le chien s’est éclipsé un moment. La dame s’est approchée pour rentrer chez elle avec un des deux gendarmes, mais le chien est revenu. Il est arrivé sur eux en montrant les crocs. Le gendarme s’est interposé et a tiré sur le chien qui a pris la fuite.


Le militaire reconnaît l'issue tragique de l'incident, tout en rappelant aux propriétaires de chiens "agressifs" de veiller à ce qu'ils ne s'échappent pas. Mais pour Bettina Krausse, la situation ne peut pas en rester là.

Prince n’était pas un chien méchant, ni catégorisé, ni mordeur. Il était jeune et un peu foufou, mais il adorait les câlins et les enfants. On l’appelait M. Relou tellement il insistait pour avoir des caresses.


Source : DR


Si elle admet que le chien a une fois pincé le septuagénaire, elle précise :

Il n’avait pas de problème avec nos voisins. C’est vrai, il a pincé une fois le monsieur au niveau de l’ongle. Mais ce n’était vraiment rien, le voisin avait même reconnu qu’ils s’étaient fait peur mutuellement. Pourquoi personne ne m’a pas appelée ? Pourquoi ils n’ont pas attendu les pompiers ? Pourquoi ils n’ont pas utilisé une alternative ? Pourquoi ils ne l’ont pas cherché après lui avoir tiré dessus ?


Bettina Krauss ajoute :

La voisine m’a appelé quand j’étais au travail pour me dire qu’on avait tiré sur Prince et qu’il avait pris la fuite. Je suis allée le chercher à la lampe frontale et je l’ai trouvé très vite. Il était en train d’agoniser dans son sang dans le bois tout près de la maison. Aucun gendarme ne m’a aidée à le porter. On a dû se débrouiller avec un ami pour le mettre dans la voiture et l’emmener chez le vétérinaire à Menton. J’essayais de faire pression sur les plaies pendant le trajet mais ça ne servait à rien. Il avait perdu trop de sang pour être sauvé.


D'après le Dr Matthieu, le vétérinaire de Prince, le chien n'a pas été touché par une balle frontalement.

La balle a été tirée à environ 2 mètres, par-derrière. Elle est partie des lombaires à droite, a traversé l’abdomen et le poumon avant de ressortir sur le côté gauche du thorax.


Il reste cependant prudent et estime que seule une analyse balistique pourra faire la lumière sur la trajectoire du tir. Bettina Krauss a déjà annoncé son intention de porter plainte. L’Alliance pour le respect et la protection des animaux (Arpas) s'est saisie de l'affaire. Sa présidente, Anne-Marie David, conclut :

Ça fait 30 ans que je suis dans la protection animale et je n’ai jamais vu ça. J’attends encore des éléments de la part de la propriétaire, mais si le dossier tient, on se portera partie civile.