Actus

Aisne : des animaux retrouvés morts

Publié le
4/11/2022

L’association Anim’eaux a participé à un sauvetage hors-norme à Latilly, dans l’Aisne. Plusieurs bénévoles, épaulés par la gendarmerie de Fère-en-Tardenois, sont intervenus dans une demeure de la commune. L’association intervenait à la demande des autorités, suite à une plainte pour vol d’animaux, comme l’explique le site d’informations France 3.

La maison appartenait à deux sœurs, respectivement d’une trentaine et d’une quarantaine d’années. Dès l’entrée, les bénévoles de l’association ont immédiatement pris la mesure du drame qui se jouait. Jérôme Cordier, responsable juridique d’Ani'Meaux, confie : 

Dès notre arrivée dans la maison, on a senti une odeur immonde. On a immédiatement récupéré le chien vivant, un croisé Teckel, qui était dans le garage.

Hélas, tous les animaux n’ont pas été retrouvé en vie. 

Le cadavre du chien, un Jack Russel, était enroulé dans un tapis, des cadavres de chats dans de vieilles valises et des boîtes en carton. Nous avons trouvé un cadavre de chien, deux de chats, un d’un lapin et le reste n’était que des os. Nous avons tout mis dans quatre sacs poubelles de 110 litres. Cela doit correspondre à une cinquantaine d’animaux.
Une association a sauvé une vingtaine d'animaux dans un logement insalubre (Illustration : Jérôme Cordier)
Publicité

Dans une autre pièce, les bénévoles et les gendarmes ont retrouvé quatre chats enfermés dans le noir, sans litière. Ils vivaient parmi leurs excréments et leur urine. Plus loin encore, ce sont 19 chats toujours en vie qui sont découverts.

Le croisé Teckel, identifié, a pu être rendu à ses propriétaires, qui l’avaient déclaré volé deux ans plus tôt, à Coincy, près de Latilly. 

Ces vols et ces maltraitances durent depuis longtemps, car la mère de ces deux femmes avait eu l’interdiction, il y a 15 ans, de posséder des animaux pour ces raisons.

L’association a publié des photos du sauvetage, et depuis, beaucoup de personnes l’ont contactée dans l’espoir de retrouver leurs chats parmi les animaux sauvés.

Depuis, je reçois de nombreux appels et des photos mais aucune ne correspond aux chats que nous avons retrouvés dans la maison.

Une enquête est désormais en cours pour actes de cruauté, détention illégale de cadavres et vol.